Logo  
 

 

Pourquoi une association environnementale née du " Collectif des Riverains des sites Storengy et GRT Gaz à Beynes " ?

Parce que nous, riverains et habitants de Beynes, souhaitons défendre notre patrimoine environnemental mis à mal depuis quelques années.

L'association a pour but:

- d'informer les populations riveraines des sites exploités par Storengy et GRT Gaz à Beynes des risques liés à l'exploitation de ces sites et des moyens de prévention.
- de prolonger le dialogue établi avec les sociétés Storengy et Grt Gaz ainsi que la municipalité et les services préfectoraux
- d'obtenir des informations et communications régulières de la part des exploitants et responsables de ces sites pour une meilleure écoute et protection des populations concernées.
- de promouvoir la sauvegarde de l'environnement et des patrimoines forestiers, fonciers, historiques… à proximité de ces sites.
- de veiller à l'impact de ces sites sur les infrastructures urbaines et routières et aux atteintes à ces infrastructures: vitesse, vibrations, surcharges, dépôts de matériaux, transferts de terre…

Notre candidature en tant que membre de la Commission de Suivi de Site (CSS) pour
le stockage souterrain de gaz naturel de Beynes a été retenue par la Préfecture.

Photo Beynes

Nos questions

- Quels sont les enjeux environnementaux des travaux en cours?
- Quelles sont les nuisances induites par ces travaux , comment y remédier
- quel est l'avenir de la grille d'interconnexion , sera t'elle reconstruite dans quelques années
- Quel est l'avenir de la salle Fleubert quand elle ne sera plus utilisée comme salle des fêtes, quel avenir pour la ferme Fleubert  patrimoine de notre ville
- Quand seront mises en place les recommandations du PPRT et notamment quand sera construit un abribus aux normes à la Couperie?

  Télécharger le bulletin d'adhésion

  Télécharger les statuts de l'association
 
 


Pour nous contacter

Beynes Initiatives Environnement
Collectif des riverains des sites Storengy et GRT Gaz à Beynes
Présidente : Laurence Capone.
Mail : colrivbeynes@free.fr

 
 



4803

Journée de la forêt 2016
Présentation des activités proposées le 19 Mars 2016 en forêt de Beynes
     

" Bain de forêt " - Sorties et animations / Naturalistes

Le parfum des arbres, le bruit du vent dans les feuilles, nos pas alentis par l'humus du sentier, et si le mieux être était simple comme une balade en forêt.

Retrouver un patrimoine naturel délaissé par les Beynois de par l'implication du site de stockage de gaz naturel et la méconnaissance des activités de l'ONF. Nous souhaitons par cet événement réconcilier les promeneurs, les forestiers et les industriels afin que chacun apporte sa contribution à la préservation d'un espace naturel à conserver. Nous vous proposons des randonnées thématiques et une animation avec les enfants :

  • Une randonnée sur l’histoire et la préhistoire de la forêt animée par Jean Philippe Leclerc , Agent ONF en charge des forêts de la région.
  • Une randonnée sur la gestion de la forêt de Beynes animée par Mr Leclerc
  • La présence de Madame Corral Hernandez , responsable du site de stockage de gaz naturel Storengy, pour répondre à vos questions concernant les installations gazières en forêt. Vous trouverez de la documentation au niveau de la Grande Table.
  • Une randonnée botanique emmenée par deux animatrices passionnées de l’ANY, association des Naturalistes des Yvelines qui vous feront découvrir de petites merveilles végétales.
  • Nous vous convions à un « apéro « forestier à la Grande Table afin d’échanger avec les intervenants de cette journée. - Et avec les enfants qui voudront bien nous rejoindre nous essaierons de faire quelques créations originales avec ce que nous propose la forêt.



 

 

Balade au fil de la Mauldre

Et si nous envisagions un sentier pédestre en bord de Mauldre plutôt que de traverser les installations gazières

Départ de la promenade , la ferme Fleubert , pour le moment le passage est clôturé et oui il y a des moutons !!!
4803
Suite de la promenade, pour le moment obligé de traverser les installations gazières, la commune a installé 2 panneaux d'information sur le sentier.

48064808
descente vers la Mauldre par l'installation de captage, entre les chevaux et un champ cultivé
48104812
En poursuivant le long du champ cultivé vers Moque Panier . Le champ est clôturé jusqu'en bordure de Mauldre , pour y aborder il faut passer sous le barbelé , ensuite la balade est possible
48134815
48164817
suite de la balade jusqu'à l'ancien moulin, on passe la Mauldre sur un vieux pont
48184822
Puis nous retrouvons la prairie avec les vaches sur l'autre rive de la Mauldre
483048314833
retour par la ferme Fleubert
Sur le pont de l'Etandart la commune a mis un autre panneau informatif  avec une photo ancienne montrant que les bords de la Mauldre étaient aménagés pour la promenade et les pêcheurs, pourquoi ne pas retrouver ces plaisirs bucoliques qui font la charme de notre commune!
4839

 

Rencontre de terrain en Forêt de Rambouillet Octobre 2015

Pour comprendre le travail de l'ONF en forêt

Ce vendredi 9 octobre nous avons participé avec d'autres associations à une sortie organisée par l'ONF afin de comprendre comment l'ONF gère un massif forestier, certes plus grand que celui de Beynes mais je pense que les grandes lignes d'exploitation sont les mêmes. Je vais prendre contact avec la personne responsable de notre forêt afin d'avoir le plan de gestion de celle-ci.

La gestion de la forêt tourne autour de 3 axes
   - éconnomique: exploitation du bois
   - environnemental : préserver les paysages forestiers
   - ecologique: prévoir l'évolution de la forêt avec le changement climatique

  Différents types de coupe sont prévus en fonction des parcelles sélectionnées:
   - les coupes de régénération consistent à favoriser la croissance des semis dus à la fructification des arbres.
   - les coupes d'amélioration vont permettre d'éclaircir les peuplements trop denses et exploiter les arbres moins bien conformés au profit des beaux arbres.
   - les coupes sanitaires consistent à exploiter les arbres déperrissants afin de sécuriser l'espace forestier.

Première parcelle étudiée : parcelle de régénération

Cette parcelle présente un sol sans végétation si ce n'est des débris végétaux et des feuilles mortes , ensuite un premier niveau dense de charmes qui bloquent le passage de la lumière, et enfin des chênes matures  qui sont suceptibles d'être exploités.
Un examen minutieux de la parcelle est fait avec mise en évidence des arbres remarquables ( triangles blancs ou bleus) , des arbres bio,arbres présentant un intérêt pour la biodiversité (trous, niches écologiques) ( triangles inversés jaunes) , martelage des arbres à abattre( marques rouges)......
La régénération consiste à couper tout le premier niveau (charmes) afin de permettre aux chênes de continuer à se développer en attente d'une coupe éconnomique et permettre une régénération spontanée grâce à l'apport de lumière et assurer la poursuite de l'exploitation de la parcelle.
1112
Les taillis coupés sont utilisés en bois de chauffe
Les chênes sélectionnés en première coupe seront valorisés soit en menuiserie (grumes) soit en bois de chauffage.
Le sol n'est pas nettoyé pour le laisser se régénerer.

L'ONF procède soit à la vente sur pied et ce sont des entreprises d'abattage qui se chargent du travail soit procède par façonnage( depuis 2003), de plus en plus priviligié, c'est l'ONF qui gère l'abattage et le tri du bois elle a ainsi une main directe sur l'entreprise, le bois est mieux valorisé et l'ONF priviligie les scieries françaises pour le traitement des grumes.

Deuxième parcelle, parcelle relevé de couvert

Début de régénération, la parcelle est nettoyée régulièrement pour permettre à la nouvelle génération de se développer, il faut attendre que cette nouvelle génération ait une hauteur suffisante pour procéder à la coupe secondaire des chênes restés en place. Traiter ainsi permet d'éviter les coupes rases et de conserver un couvert continu. La regénération naturelle permet de conserver le potentiel génétique et spécifique du peuplement même si dans ce cas le chêne le plus courant ( chêne pédonculé) n'est pas celui qui résistera le mieux au changement climatique (chêne sessile) mais les deux sont présents sur la parcelle.
Au cours du martelage sont sélectionnés en moyenne 2 ou3 arbres bio par hectare.
13

Dernière parcelle, futaie irrégulière

à proximité de cette parcelle , la Mare aux saules  ,écosystème humide protégé, et à proximité maintien d'un ilot de sénescence laissé en évolution naturelle.15

Cette parcelle est traitée en futaie irrégulière car il y avait déjà une hétérogénéité naturelle de la forêt,  de plus le sous sol est moins favorable aux chênes, cette zone est humide on privilègera des essences freinant la remontée de l'eau. La lumière est gérée au cas par cas pour permettre soit la régénération d'espèces à exploiter soit favoriser la diversité, la gestion se fait opportuniste.
1617

Peut-être à bientôt
pour une visite dans la forêt de Beynes.


 

Des nouvelles:  ce qui s'est passé pendant les vacances.

Construction d'un batiment administratif sur le site Storengy ce qui a engendré quelques allers et venues de gros poids lourds mais tout est rentré dans l'ordre au bout de quelques jours, le temps de déposer les préfabriqués.

   

camions
Une photo du chantier en cours
site Storengy
Et pendant ce temps le chantier Grt Gaz  future station de compression avance à grands pas , une visite est prévue début septembre avant la mise en gaz en novembre. La fin du chantier est prévue pour le début d'année 2016 avec démantellement de la base vie en mai.
GRT
Promenade en forêt mi juillet, la grande table est toujours en situation périlleuse, une situation provisoire qui semble vouloir perdurer.
la grande table
A proximité une intervention sur un puit demande la mise en place d' une machinerie impressionnante ,le service d'ordre nous demande de contourner le chantier, ça sent un peu le gaz!!!!!!
chantiercoupes
suite de notre balade , début de la campagne d'abattage.
Début septembre les nouveaux locaux Storengy, dommage que l'intégration n'est pas été ainsi prise en compte depuis le début du chantier, l'esthétique des anciens batiments pêche un peu, et qu'en sera t'il de la plateforme chantier encore trop visible, dossier à suivre.
storengy
Début septembre inauguration du site de stockage Storengy avec visite du site, dernière phase de chantier en cours, mise en service début d'année puis visite du chantier GRT Gaz station de compression, nous restons vigilants quant à l'intégration paysagère. Nous attendons les photos officielles.

                                                                   
RANDONNEE EN FORÊT

Ce dimanche 29 mars 2015 quelques membres de l'association ont bravé les intempéries pour une petite virée en forêt. Deux heures de balade sympathique qui nous ont permis de suivre un peu l'évolution de notre patrimoine naturel quelque peu mis à mal.
Heureusement la nature est pleine de ressources surtout en cette période de l'année et nous avons traversé quelques lieux bucoliques.

printemps
printemps 3


printemps2
Mais nous avons trouvé la "grande table" en situation quelque peu désespérée, souhaitons que ce ne soit que
provisoire !!!!!!

la grande table 1la grande table2

la grande table 3
 puis au hasard de nos pérégrinations les arbres se transforment parfois en panneaux jaunes !!!!
 on ne risque pas de se perdre avec tous ces repères !

Ah les repères jaunes

on ne peut pas se perdre
 enfin descente finale le long du chantier GRT que l'on devine à travers bois
 
chantier GRT
 Terme de notre excursion chemin de Fleubert suivant les installations de GRT et Storengy
 
GRT

 pour finir quand la nature aura repris ses droits dans ............ quelques années

mousses

 à bientôt pour une autre randonnée






                                         
                                Petit historique du site de Stockage de Beynes


 Beynes est situé sur une zone géologique particulière: l'aquifère des Sables de l'Albien.
 C'est un acquifère très profond, captif sous les Marnes de Brienne et sous plusieurs centaines
de  mètres de craie compacte et improductifs. Les aquifères sont fortement sollicités pour la ressource en eau,  la géothermie, le stockage de gaz, la production d'hydrocarbures et le seront davantage si de nouvelles activités sont développées comme le stockage d'énérgie, de CO2 ou la production de réservoirs d'hydrocarbures non-conventionnels.

Le réchauffement climatique est également un facteur qui risque de contraindre fortement la ressource en eau : augmentation du besoin (irrigation) et diminution des ressources renouvelables.

Cette forte sollicitation pose de nombreuses questions comme l'identification de ressources nouvelles, la préservation de la ressource (identification et maitrise des risques) et les conflits d'intérêts.

La géologie d'Ile de France joue un rôle dans l'approvisionnement en ressource énergétique  de la part de la présence de ses aquifères, il s'agit du stockage , dans des anticlinaux, de gaz naturel en provenance de Norvège, Sibérie, Hollande, Algérie,.... Le principe  consiste à reconstituer un gisement en injectant le gaz dans des vides interstitiels de la roche par déplacement de l'eau contenue.
Pour cela, il faut comprimer le gaz à une pression 1,2 à 1,4 fois supérieure à la pression hydrostatique. Les caractéristiques géologiques de la structure doivent être une "couverture" imperméable à fermeture suffisante et un réservoir poeux et perméable. Ce qui est le cas à Beynes.

Avec 15 sites, la France est richement dotée en stockages et ces formations géologiques aptes au stockage constituent une ressource rare; ils constituent un facteur de sécurité face à un risque d'interruption des approvisionnements extérieurs, et sont essentiels pour corriger la discordance entre des approvisionnements dont le rythme varie peu et une consommation largement saisonnière.
L'exploitation de ces sites est possible en vertu d'une concession octroyée par l'Etat ( application du code minier, renouvellée  en 2006).

Qu'en est -il du site de Beynes ?
 
En 1953 Gaz de France engage des recherches dans les bois de Beynes pour y réaliser un stockage souterrain de gaz manufacturé. L'objectif est de satisfaire les pointes de consommation de la région parisienne en mettant en réserve l'été le gaz des cokeries minières de Lorraine pour le distribuer l'hiver.

Photo: La côte Fleubert avant l'installation de GDF (carte postale 2)
côte Fleubert


En 1955 les premiers essais d'injection sont réalisés avec succès dans le sous-sol de Beynes. Injecté sous pression à 430m sous terre le gaz prend la place de l'eau.

Photo: Les premières installations (carte postale 1)

premières installations

En 1956 le premier stockage en acquifère français est mis en service à  Beynes

https://www.storengy.com/fr/expertises/types-de-stockage/stockage-en-nappe-aquifere.html

Le développement du chauffage au gaz narturel entraine une augmentation de la consommation avec de grandes variations de la demande au cours de l'année, d'ou la nescssité d'un stockage de plus en plus réactif.
Gaz de France diversifie ses approvisionnements afin de mieux les sécuriser dans une perspective à long terme et les stockages deviennent des infrastructures stratégiques.
Gaz de France inaugure en 1965 le stockage de St Illiers la ville dans les Yvelines

Le samedi 10 Avril 1965 un gigantesque  incendie marquera la mémoire des Beynois
Document: Bulletin d'information ACIME n° 64
(photo acime 1)
doc ACIME 1
(photo acime 2)
doc ACIME 2

En 1968 le reservoir de Chemery en Loir et Cher est opérationnel.
En 1975 est mis en service le réservoir Beynes profond situé 300m sous le premier réservoir.

Photo (carte postale 800 001)
beynes GDF

Depuis 1956 le site de Beynes a subi de nombreux travaux de modernisation, d'aénagement et de développement cependant dans les années 2000 le constat est fait que les installations arrivent en fin de vie d'où la restucturation du site de Beynes depuis 2007.
Ces travaux de grande envergure visent à moderniser cette installation mais aussi à renforcer sa sécurité. Dans le classement qui recense les sites industriels dangereux, baptisé SEVESO, le centre de stockage de Beynes a hérité du seuil haut, d'où la mise en place d'un PPRT, plan de prévention des risques technologiques . Et pour cause le périmètre de stockage s'étend sur 17,4 kms et concerne les communes de Beynes, Marcq, Thoiry, Vicq et Andelu, 10 000 habitants vivent au-dessus d'un immense réservoir de gaz qui alimente toute la région parisienne et bien au-delà.

En 2007 la cité du gaz où étaient logés certains agents est détruite pour permettre l'installation de 3 nouvelles plateformes accueillant les compresseurs.
Ces nouvelles installations font complètement évoluer le paysage de la Vallée de la Mauldre.

 Photo:  Chantier Storengy (photo storengy 78)
chantier Storengy

En Juillet 2008 fusion GDF avec le groupe SUEZ, le nouveau groupe prend le nom de GDF SUEZ.

Les activités de GDF SUEZ sont réparties en 5 branches opérationnelles dans l'énergie dont :
           _ la branche infrastructure qui concerne le site de Beynes et qui rassemble les activités de réseaux et d'ifrastructures essentiellement en Europe occidentale.
                               - Transport de gaz naturel : GRT GAZ
                               - Stockage de gaz naturel : STORENGY
                               - Distribution de gaz naturel : GrDF
                               - Transport d'électricité et regazeîfication du gaz narurel liquéfié : ELENGY

photo chantier Storengy (photo beynes 10)
chantier Storengy

Le stockage de Beynes est donc aujourd'hui sous le contrôle de STORENGY filiale de GDF SUEZ.
Et STORENGY gère la suite du chantier de rénovation ( avec quelques modifications quant aux plans de départ : grille d'interconnexion enterrée, intégration paysagère tardive) qui doit répondre aux nouveaux enjeux énergétiques, Storengy participe aux projets de recherche et développement qui permetront d'inventer les solutions de demain telles le stockage de CO2 uo d'air comprimé.

Au cours de l'année 2012 un nouveau chantier se met en place: la construction d'une nouvelle station de compression ligne en remplacement de celle située sur le site STORENGY.



Pourquoi ce  nouveau chantier ?
Ce projet répond à 4 objectifs :

_ Séparer les activités de transport et de stockage dans le cadre du code de l'énergie qui impose à GRT GAZ d'être propriétaire des ouvrages nécessaires à son activité.

_ Mettre la compression en ligne existante en conformité avec les nouvelles réglementations européennes.

_ Fiabiliser et pérenniser les installations de transport de gaz naturel de la région parisienne.
_ Renforcer la sécurité des personnes et des biens en choisissant une implantation éloignée des habitations ( ceci est relatif au regard des habitations de Moque Panier.)

Ces travaux  ont pu être mis en oeuvre après une modification du PLU de la commune de Beynes en 2012 octroyant à GRT GAZ  5 ha  d'espace boisé classé .
Ces travaux devraient se terminer fin 2015 avec mise en place d'une intégration paysagère.

photos du chantier en cours (IMG 3420 nov 2014  et IMG 4168 mars 2015)
visite chantier GRT

chantier GRT mars 2015

Il est envisageable une dernière phase de modernisation qui sera la mise en conformité de la grille d'interconnexion et sa reconstruction probable dans les prochaines années.



Les aquifères de la région parisienne sont sujets à de futurs projets qui ne sont pas à négliger tant l'enjeu est stratégique :
_ Stockage du CO2   Parmi les nombreuses possibilités envisagées pour stocker le CO2, le stockage en acquifère présente la plus grande capacité de stockage.
En France plusieurs études sont dédiées à l'étude de faisabilité de stockage en acquifère.
 _ Stockage d'air comprimé  Il est possible de stocker de l'énergie en acquifère en comprimant de l'air avec un compresseur lors des périodes de faibles consommation d'énergie. Cette énergie est ensuite restituée pour faire fonctionner une turbine à combustion et fournir de l'électricité. La compression de l'air permettrait de stocker l'énergie excédentaire et de s'affranchir des contraintes des sources intermittentes (éoliennes, photovoltaïques....). Les acquifères seraient impactés en terme de surpression, par contre les risques de pollution sont limités.

A l'heure actuelle il ne faut pas négliger l'importance de l'impact pouvant être généré par les pertes de gaz du stockage de Beynes supérieur sur les nappes de l'Albien et du Néocomien, qui sont considérées comme des ressources stratégiques pour l'alimentation des populations en eau potable en cas de crise majeure. Ces pertes de gaz ne génèrent pas de risque immédiat ou à court terme pour la santé humaine et STORENGY procède au traitement de la pollution par le gaz de l'aquifère de l'Albien au droit du site de Beynes supérieur.




         
Joyeux Noël
bonne et heureuse année 2015


     
Une  nouvelle année pleine de rencontres, d'échanges et de projets

                  à bientôt  pour une réunion conviviale le 07 janvier
                     à bientôt pour le compte rendu de la Commission de  Suivi du Site le 08 janvier
                        à bientôt  pour vos commentaires toujours bienvenus

beynes vu des 4 pignons

Visite de la future station de compression samedi 12 novembre 2014

 

Ce samedi les habitants de Beynes ont été conviés par Grt Gaz à visiter le chantier de la future station de compression.

L’objectif affiché de Grt Gaz était de permettre aux riverains de découvrir en toute transparence ce chantier à proximité de chez eux et particulièrement concernés les habitants des Chênes et de Moque Panier.

3426

                                      Moque Panier vu du chantier de la future station de compression

Nous relèverons seulement que l’information n’a pas été relayée  par la municipalité de Beynes et que nombre de nos concitoyens n’étaient pas au courant de cette journée portes ouvertes qui pourtant les concernaient au premier plan.

La visite a été intéressante même si pour le moment nous n’avons découvert que les fondations des futures installations et il nous est difficile d’imaginer l’impact environnemental que pourra avoir l’installation à son achèvement notamment pour les riverains de Moque Panier qui subissent de front l’impact visuel du chantier.

3420

Grt gaz nous a bien spécifié que l’intégration paysagère était l’un de leurs soucis et il semble acquis que tout sera mis en œuvre pour limiter les nuisances, à nous de rester vigilants pour que ce soit effectivement le cas.

3423

En bas du chantier subsistent les anciennes installations Storengy  nous espérons qu’elles seront effectivement démantelées quant
à la grille d’interconnexion pour le moment Grt Gaz se branche dessus mais celle-ci sera très probablement rénovée dans le futur d’où probablement un nouveau chantier   à voir !!!!

Grt Gaz nous a assuré qu'une visite serait organisée de nouveau à l'issue du chantier avant la mise en gaz soit fin 2015

3427

                                                    Vue des installations Storengy à démanteler

Quelques photos prises lors de la visite

3422

3421

Les installations seront enterrées jusqu’au niveau des plots noirs ne seront visibles que les tuyauteries afleurantes et les deux tours des turbocompresseurs et les constructions des aeroréfrigérants.

Annexe

MAQUETTE

Maquette station de compression avec reboisement


Epilogue d'une rentrée laborieuse


Nous étions présents à l'extérieur du forum des associations afin de distribuer une information sur notre association à nos concitoyens.

Nous avons été confortés dans notre action par les retours fort positifs que nous avons eus .


MERCREDI  10 SEPTEMBRE

Rencontre avec STORENGY
 
Nous avons rencontré ce mercredi Me Irène CORRAL HERNANDEZ chef de site et Mr Fabrice VIGNERON 
Directeur Pôle Ile de France Ouest.

La rencontre a été très conviviale , nous avons pu échanger sur les préoccupations des riverains.

 ·        La grille d' interconnexion sera bien rénovée pour le moment, par GRT Gaz qui en prend le contrôle.
 ·        La salle Fleubert  trop proche des installations  de Storengy et de Grt Gaz et ne présentant pas les conditions suffisantes
 à la protection du public qu'elle reçoit doit être «  abandonnée » mais elle ne l'est pas du fait de la grille d'interconnexion. 
·        La zone, base des entreprises, sera réaménagée, les entreprises déménageant leurs algécos à l'issue de leur contrat.
Il devrait rester à terme un bâtiment de stockage de matériel  , à nous de veiller à ce que ce bâtiment soit le plus esthétique possible. 
·         Le site a été végétalisé (10 000 arbres plantés) 
·         La forêt ne sera pas fermée au public
Ce sont les grandes lignes des sujets abordés.

Me Corral Hernandez nous a assuré être à notre écoute et nous pensons que les suggestions que nous avons émises
seront suivies d'initiatives notamment dans le domaine de la communication aux riverains.

 SITE SORENGY BASE

VENDREDI 12 SEPTEMBRE

 Rencontre avec la DRIEE Versailles

Ce vendredi nous avons rencontré  Mr  Henri KALTEMBACHER Chef de l'unité territoriale des Yvelines et ses
collaborateurs et Me Myriam BENSAAD SPI vallée de Seine et ses collaborateurs.

Nous avons été très bien reçus et confortés dans notre action, nos interlocuteurs se réjouissant d'avoir enfin
de « vrais » riverains avec qui échanger. Nous avons pu ainsi aborder toutes les questions qui nous préoccupaient.

·         Un site classé ICPE (GRT GAZ) ne peut pas passer en classement SEVESO (STORENGY)
 
·         Les limites du PPRT actuel sont acquises et ne seront pas étendues sauf si un accident majeur intervenait sur un site semblable dans le monde et remettait en cause la protection des populations.
 
·         La grille d'interconnexion ne sera plus en périmètre  SEVESO
·         Concernant la mise en place des mesures préconisées par le PPRT, l'affichage et les signalisations vont faire part d'une concertation entre les différents  gestionnaires de lieux ( ONF, Département, Municipalité…..) afin qu'il y ait une cohérence dans l'information et ce prochainement. Nous participerons à ce travail.
·         Concernant l'arrêt de bus de la COUPERIE un rappel a été fait auprès de l'établissement chargé de sa mise en œuvre.
 
·         L'accès à la forêt ne sera pas interdit, les rassemblements ne seront pas autorisés d'où la fermeture de la Maison Forestière et du local des « marcheurs »
 
·         Le trajet du GR 11 ne sera pas modifié.
D'autres sujets ont été abordés concernant l'organisation des secours en cas d'incident, l'information du public et l'information auprès des écoles.

A  l'issue de la réunion on nous a assuré que notre participation aux différentes réunions concernant les sites était la bienvenue.

 FORET BEYNESTABLE PIERRE BEYNES

 

SAMEDI 20 SEPTEMBRE

Réunion du quartier  Bourg- Moque Panier- La Couperie

 Voici les points (nous concernant particulierement) abordés lors de la réunion de quartier 

  ·        La salle Fleubert continue à recevoir du public et ce avec l’accord des sociétés GRT Gaz et Storengy mais pour ce faire
  la Mairie devrait coller un film de
protection sur les vitres (chose qui n’est pas faite et qui n’est pas d’actualité) A la question
est ce qu’une assurance couvre en cas d’accident dû au gaz la
réponse est non. Il est demandé que les personnes utilisant
la salle soient informées des risques et des mesures à prendre en cas d'incident.

 ·         Alain Bricaut signale qu’une nouvelle grille d’interconnexion est en cours. Nous lui signalons que c’est l’ancienne qui est rénovée et non une nouvelle construction. Et comme d’habitude il passe rapidement à un autre sujet. Et à savoir qu'elle ne sera rénovée qu'à l'issue du chantier en cours !!!!!
 
·           Une nouvelle personne dont je n’ai retenu que le prénom, Pascal, qui est en charge de la sécurité sur Beynes nous a été présentée. Il souhaite travailler avec les habitants et pour ce faire sur le prochain Actu, qui sera prochainement distribué, un document sera détachable et sera à remplir par les personnes désirant  participer à ce dossier avec lui pour qu’elles se fassent connaître.
 
·          Il y aura plus d’habitants dans la rue de Fleubert du fait d'un nouveau lotissement plus proche de Storengy avec sans doute
des enfants, Mr le Maire semble surpris pourtant « vous avez bien signé des documents ! ». Il  faudra être vigilant sur les
conditions de circulation dans la rue.
·          Alain Bricaut signale que des contrôles radars sont très fréquents dans Beynes, au Val ainsi qu’à Moque-Panier.
Les habitants de Moque Panier sont surpris par cette remarque et disent ne l’avoir vu qu’une seule fois et  de plus installé à un
endroit privé. Ils ont peur de sortir de chez eux la vitesse des véhicules étant excessive à cet endroit par les voitures et ainsi que
par les camions.
·         Le garage Fleubert : il lui a été demandé de libérer un peu les lieux, chose qu’il a fait partiellement sur le bord de la route. Mais nous lui avons signalé que l’arrière du garage  ressemblait à une casse, que nous pouvions lui fournir des photos prises
de la rue Fleubert, elles lui ont été remises à la fin de la réunion.
 ·         La Couperie : toujours des problèmes de trottoirs d’où l’insécurité pour circuler à pied.



       
          INFORMATION
          Publiée le 27 Aout 2014

Vendredi  nous avons été reçu par Mr Prunet , directeur projet, et Mr Noyelle , ingénieur, sur la base-vie du site de la future  station de compression de Beynes.
La réunion a été conviviale. Nous a été présenté le projet de la station, les conditions d'obtention du pavillon vert et nos interlocuteurs nous ont assurés que le projet serait à son terme tel qu'il a été présenté sur les documents fournis lors de la réunion publique  salle Fleubert. Le site serait donc à terme peu visible  des habitations riveraines. De plus ils nous ont assurés que les anciennes installations seraient démantelées en fin de chantier.
Quant à la grille d'interconnexion, celle-ci serait rénovée pour le moment et  serait inclue dans le site GRT Gaz  donc quitterait le giron de Storengy et par là même les dispositions relatives au PPRT. Une reconstruction pourrait être envisagée dans une dizaine d'année ( 2023) mais toujours sur le même site.
Mr Noyelle se tient à notre disposition si nous avons des questions qui nous préoccupent, de plus celui-ci a prévenu personnellement les 2 personnes avec lesquelles il est en contact des nuisances sonores occasionnées cette semaine  par le chantier.

         

 

 

DOCUMENT
Article publié dans TOUTES LES NOUVELLES des Yvelines en juin 2014

Beynes - Les riverains de GRT Gaz créent un collectif
Une nouvelle association vient de naître : "Le collectif des riverains des sites Storengy et GRT gaz à Beynes". Rencontre avec Laurence Capone, la présidente.


Laurence-Capone


Marc Tanguy, Laurence Capone, la présidente du collectif et Michèle Esnault, la secrétaire. «Nous ne sommes ni contre la mairie, ni contre ces entreprises», annonce d’emblée Laurence Capone, la présidente de la toute nouvelle association le “Collectif des riverains des sites Storengy et GRT Gaz à Beynes”.

Ce que souhaite cette habitante de la rue Fleubert, à quelques centaines de mètres de ces deux sites gérés par GDF Suez, c’est être informé des chantiers en cours et à venir et de leurs conséquences. En à peine un mois d’existence, vingt riverains ont rejoint les rangs du collectif. 

«Tout le monde a les mêmes interrogations. Chacun agit de son côté en appelant les entreprises ou la mairie mais personne n’obtient de réponse. En créant cette association, nous aurons plus de poids», souligne Michèle Esnault, la secrétaire du collectif.

 

En quête d'informations

 

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase ? L'obtention du pavillon vert par GRT Gaz soulignant ainsi son engagement pour le développement durable. «Peut-être prennent-ils leurs précautions sur les chantiers mais qu'en est-il aux alentours?» s'interroge Laurence Capone. Et de citer le déboisement d'une partie de la forêt de Beynes pour la réalisation de la nouvelle station de compression. «Depuis plus de cinq ans, ces sites ne cessent d'être en chantier et de s'agrandir. Le paysage évolue d'année en année. Lorsque vous habitez aux alentours, dans le hameau de la Moque-Panier ou même plus loin, dans le quartier des Chênes, vous avez une vue imprenable sur ces immenses structures», ajoute Marc Tanguy, membre de l'association. «Et ce n'est pas terminé ! Apparemment un nouveau chantier pour refaire une grille d'interconnexions devrait démarrer prochainement. Là encore nous n'avons pas d'information. Nous savons seulement que la salle des fêtes, à proximité, doit fermer ses portes pour des raisons de sécurité. Qu'en est-il des maisons alentour ?», demance Laurence Capone.

 

Après l'environnement, la sécurité. Une autre inquiétude des membres du collectif. «En 2012, un plan de prévention des risques technologiques a été réalisé et validé par la préfecture. Depuis aucun panneau d'affichage n'a été installé sur la zone. D'autre part, lorsque des exercices de sécurité sont organisés, nous souhaiterions être avisés et y participer. Si une sirène se déclenche par exemple, nous voudrions savoir quelle est l'attitude à adopter», ajoute Laurence Capone.

 

Enfin, les nuisances sonores émanant de Storengy et GRT Gaz font également réagir les membres du collectif. «Nous aimerions aussi être prévenus lorsqu'ils purgent les canalisations et procèdent à des lâchers de gaz. Il est également question d'installer de nouvelles turbines. Nous nous interrogeons sur le degré de vibrations que cela va engendrer», ajoute Marc Tanguy. Les membres de l'association sont en recherche d'informations précises et d'interlocuteurs au sein de ces deux entreprises et de la mairie. Laurence Capone a écrit à Storengy et GRT gaz, sans réponse pour l'instant, mais elle sera reçue par le maire, Alain Bricault, cette semaine.

 

 

 

 
 

 

DOCUMENT
Communiqué de GRTgaz - 14 mai 2014

BEYNES : GRTGAZ AFFICHE SES ENGAGEMENTS EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE « PAVILLON VERT » A ETE HISSE SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION DE LA NOUVELLE STATION DE COMPRESSION.

Le « Pavillon vert » a été hissé mercredi 14 mai 2014 sur le chantier de construction de la nouvelle station de compression de GRTgaz implantée dans la forêt domaniale classée de Beynes (78). Ce drapeau symbolise la volonté de GRTgaz d'être exemplaire en matière de développement durable dans la conduite de ses chantiers à enjeux.
La démarche « Pavillon vert » s'appuie sur une série d'audits réalisée par un organisme de contrôle indépendant (Bureau Veritas) à différents stades d'avancement du projet.
Une cinquantaine de critères sont pris en compte parmi lesquels :
• la sécurité des personnes et des biens ;
• le dialogue avec les parties prenantes ;
• l'engagement citoyen ;
• l'intervention d'entreprises locales ;
• le respect des engagements pris vis-à-vis des clients ;
• le respect et la protection de l'environnement.
Ce « Pavillon vert » est le prolongement d'une démarche environnementale exemplaire engagée dès la conception de cette nouvelle station de compression. En 2011, un travail de concertation a été initié avec les habitants des quartiers des Chênes et de Moque Panier de Beynes et un architecte paysager pour permettre la meilleure intégration possible de la future station dans la forêt domaniale de Beynes, notamment par la préservation du rideau naturel d'arbres. Autre point d'attention particulier pour GRTgaz, la biodiversité. Une série de mesures ont été prises pour protéger les espèces présentes aux abords du site comme les oiseaux ou les chauves-souris, en respectant notamment leurs périodes de reproduction et d'hibernation.
Le chantier a débuté en octobre 2013 et s'achèvera à l'automne 2015. Le montant global des travaux s'élève à 70 millions d'euros. La future station de compression de Beynes sera un maillon essentiel pour l'alimentation en gaz naturel de l'Île-de-France et des régions limitrophes.

CONTACT : Emilie GRANDIDIER - GRTgaz

vue-1

vue-2

 

 

DOCUMENT - 5 février 2009

GRTgaz et l'ONF unissent leurs efforts pour relever des défis environnementaux

Philippe Boucly, Directeur Général de GRTgaz et Pierre-Olivier Drège, Directeur Général de l'Office national des forêts (ONF) ont signé une première convention nationale. Ce partenariat vise à réduire les impacts environnementaux des canalisations de transport de gaz enterrées et contribue activement au développement durable des territoires.
Cette convention organise la coopération nationale entre GRTgaz et l'ONF. Elle permettra de partager et de faire évoluer les référentiels d'usage du sol et du sous-sol dans les espaces forestiers en association avec les collectivités locales.

En 2009, GRTgaz et l'ONF ont déjà prévu de lancer 6 projets :
• une action d'accompagnement en ingénierie paysagère et écologique
• un guide d'aménagement paysager des traversées de forêt par des canalisations de transport de gaz naturel
• un guide de bonnes pratiques d'entretien des bandes de servitude en forêt
• une sélection des terrains à reboiser en Ile de France
• un inventaire des secteurs pour la protection et le développement de la biodiversité
• un sentier de découverte des milieux forestiers accessible à tous publics, en forêt domaniale de Vierzon (18), labellisé Tourisme et Handicap.

Alors que le réseau de transport de gaz naturel de GRTgaz va connaître un développement important au cours des 10 prochaines années (650 millions d'euros d'investissements prévus en 2009), l'ONF apportera son soutien à GRTgaz pour effectuer les traversées de forêt dans les meilleures conditions, pour réaliser des plantations au titre des compensations et, plus généralement, pour favoriser la biodiversité.

A l'issue de la signature de cette première convention nationale, les signataires ont indiqué :

Pierre-Olivier Drège, Directeur Général de l'ONF : « cette convention s'inscrit bien dans les conclusions du Grenelle de l'environnement. Elle vise, par la mise en œuvre d'actions, à bien articuler le développement d'activités économiques indispensables avec la préservation optimale du patrimoine naturel forestier et le maintien de la biodiversité ».

Philippe Boucly, Directeur Général de GRTgaz : « la mise en œuvre de ce partenariat conduira à une meilleure coordination entre GRTgaz et l'ONF. Le partage de nos savoir-faire en matière d'entretien des bandes de servitude, d'intégration paysagère et d'actions en faveur de l'accueil des publics en milieu naturel s'intègre parfaitement dans la politique de développement durable de GRTgaz ».

Contact presse ONF : Christiane Baroche
Contact presse GRTgaz : Christophe Feuillet

 


 

DOCUMENT
PPRT Storengy Beynes

PPRT-1

PPRT-2

 

 

 
 


Pour nous contacter

Beynes Initiatives Environnement
Collectif des riverains des sites Storengy et GRT Gaz à Beynes
Présidente : Laurence Capone.
Mail : colrivbeynes@free.fr


 
 


Logo

COLLECTIF DES RIVERAINS DES SITES STORENGY ET GRT GAZ A BEYNES
Association enregistrée en Préfecture (mai 2014) : N° W782004822
Siège social : 18, rue de Fleubert - 78650 Beynes